mercredi 15 décembre 2010

Le lac de Salagou et la Montagne de la Sure

Dimanche 12 Décembre à nouveau une randonnée au Lac du Salagou, ce lac entouré de montagnes aux terres rouges. Direction le village de Celles puis la Montagne de la Sure. Départ du parking. Je privilégie les photos au texte. Le chemin serpente tout d'abord autour du pioch de Rouens puis nous avons pris la direction du pioch de la Sure pour terminer sur le pioch de la Roque. Ce sentier sinueux, escarpé par endroit fait penser au Parc de l'Arizona.

-- --- --

mardi 30 novembre 2010

Promenade aux Concluses de Lussan (Gard)


Un joyau naturel dans son écrin de garrigues !
Samedi 27 Novembre, nous avons emprunté avec nos jeunes Lyonnais le sentier des Concluses de Lussan, situées à une quinzaine de kilomètres d'Uzès, à quelques pas du joli village de Lussan. Les Concluses sont des gorges sauvages, creusées au fil du temps par l'Aiguillon, un petit ruisseau à sec l'été mais tumulteux durant l'hiver. Il est d'ailleurs recommandé d'emprunter le lit de ce torrent en été !
Nous avons donc opté pour le sentier du haut du belvédère où la vue est imprenable sur "ces marmites de géant". La vue plonge sur le défilé rocheux avec ses falaises, escarpements abrupts, étranglements et rochers. On descend à partir du parking en pente douce le long de la gorge face aux falaises trouées de cavernes jusqu'au "Portail", un goulet de parois presque refermées sur le haut où passe la rivière que l'on traverse sur une passerelle. Quelle beauté ! Mikaël et Claire tentent chacun d'immortaliser ce lieu....


-- - --- -

mercredi 10 novembre 2010

Lacaze, Saint Céré (Quercy-Lot) du 29 Octobre au 1er Novembre


Nous y étions en vacances il y a 29 ans !!! Après une route sans encombre vendredi matin nous avons visité Figeac et le musée Champollion. Beau musée sur l'écriture, mais malheureusement beaucoup de texte souvent difficile à lire malgré une iconographie moderne !!!
Puis direction Sousceyrac où nous avons rejoint Amel et Nicolas à Lacaze, une propriété perdue appartenant aux parents d'amis à Norik. Magnifique maison d'amis au toit de lauzes et avec une cheminée monumentale qui engloutissait de belles bûches tous les soirs.

Samedi visite du château de Montal datant de la première période de la renaissance et sauvé par un industriel au début du siècle dernier. Un des plus beaux escaliers existant de cette époque et une façade richement ornée que notre guide nous a longuement commentée (visite guidée de 2 h pour nous quatre !) puis direction Autoire et balade dans le cirque de même nom tout d'abord le long du ruisseau pour arriver à une cascade d'une trentaine de mètres, puis montée sur le plateau pour longer la falaise avant de rejoindre notre voiture au village. Nous avons terminé la journée en déambulant dans le village de Loubressac, tout aussi caractéristique de l'architecture de cette région.

Dimanche matin visite du château fort de Castelnau-Bretenoux. Après un incendie criminel vers 1800, cette bâtisse est tombée en ruine. Elle a été rachetée et sauvée par un chanteur d'opéra au début du siècle dernier. Imposant mais bien moins intéressant que le précédent. Après un pique-nique au bord de la Dordogne direction Carennac, l'un des plus beaux villages de la région puis arrêt à Saint Céré, mais peu de souvenir de nos vacances d'il y a 30 ans, comme de Sousceyrac d'ailleurs. Puis nous sommes allés vers le hameau de "Cassagnes" où les Soubrier étaient venus en vacances une ou deux années avant nous. Nicolas s'est reconnu et a voulu aller jusqu'au ruisseau où enfant il a joué !

Merci à Nicolas et Amel qui nous ont accueillis et si gentiment reçus !
Pour en savoir plus, un disporama Picasa est en ligne.


mardi 9 novembre 2010

Villar d'Arène Parc des Ecrins du 2 au 9 Octobre 2010


L'ATEN organisait un stage de biologie sur la gestion des petits mammifères destiné aux agents des parcs nationaux, réserves naturelles,... à Villar d'Arène, village situé en zone périphérique du Parc National des Ecrins face au Massif de la Meije. Le stage, sous la responsabilité de Jean-Pierre, se déroulait à l'hôtel du Faranchin, tenu par Nicole et son mari, des propriétaires accueillants et très chaleureux. L'emploi du temps se répartissait entre des séances en salle et des applications sur le terrain pour illustrer les cours. MNoëlle n'a assisté à aucun cours et en a profité pour randonner sur le Lautaret et le Briançonnais.

De belles balades à l'Alpe du Lauzet pour essayer d'apercevoir des bouquetins mais malheureusement ils n'étaient pas encore descendus, puis au Lac du Pontet en passant par les hameaux du Pied du Col et des Cours. Egalement une balade au refuge de l'Alpe par le sentier des crevasses (chemin en balcon dans les schistes avec des passages parfois vertigineux), et le dernier jour une belle randonnée au Col et lac glacière d'Arsine. De très belles couleurs d'automne avec les mélézins, de très beaux bouleaux au teinte or et les myrtilliers dont la couleur s'échelonnait du jaune au pourpre vif, et ce par opposition aux sommets déjà saupoudrés de blanc.
Mais j'ai aussi découvert avec Nicole les sites à pleurotte du panicault dans les alpages pentus du Lautaret. Quel régal, son mari le chef cuisinier nous en a préparé au repas du soir et j'ai pu en ramener pour les cuisiner à l'huile d'olive en apéritif.
Pour les curieux, vous pouvez cliquez sur le diaporama, toutes les balades y sont présentes !


lundi 27 septembre 2010

Rabéjac, les alentours du Lac de Salagou

Dimanche 26 Septembre, nous sommes à la recherche d'une balade non encore effectuée. Après recherche, nous trouvons enfin une rando au départ de Rabéjac, près du Lac du Salagou. (carte IGN 2643 OT). En voici un petit topo ; c'est une des plus variées que nous ayons faite avec des vues superbes, de jolis hameaux, chapelle en ruine et petits sentiers (et non des pistes) comme nous les aimons.
Nous démarrons la balade en terre rouge, véritable palette de couleurs où verdure chlorophyllienne et ciel bleu sont baignés d'une lumière dorée. En partant de Rabejac, nous traversons un petit cour d'eau à sec dans les ruffes puis nous gagnons le hameau des Hémies ; nous continuons vers la chapelle Mée en ruine avec une belle vue sur le Lodévois et la vallée de la Lergue. Comme dans le principe des montagnes russes, après une montée vient une descente. Nous atteignons ensuite le village Le Puech, où nous déambulons dans ce hameau en pierres rouges, riche de vestiges du XIIème au XVème siècle : belle église St Michel, du XIIIème siècle, de vieilles rues, ancien château. Après cette visite, et avant le pique-nique, il faudra gravir une bonne montée pour atteindre le plateau avec le dolmen annoncé. Très beau panorama sur le Pas de l'Escalettte puis sur le lac du Salagou un peu plus loin. Nous croisons également des capitelles (appelées ici caselles de pierre). Nous redescendons dans les "ruffes" qui nous transportent dans une ambiance martienne rougeâtre. Dans la plaine du retour, arrêt dans les vignes pour croquer quelques grappes de raisins et vue sur les champs d'oliviers. Randonnée à conseiller aux amoureux épris de nature (belles observations de perdrix rouges).
Des photos de la balade sur l'album Picasa ci-après :

dimanche 26 septembre 2010

Roquebrun, dimanche 21 Septembre

Ce village, situé dans le Haut Languedoc, est accroché aux pentes d’un éperon rocheux, dominé par les ruines d’une tour du Moyen-âge. C'est le seul vestige d’un château carolingien construit pour se protéger des invasions barbares en l’an 900. A l’intérieur du village, un dédale de rues étroites et tortueuses aboutissent sur des placettes et des jardinets. Des maisons enchevêtrées, de  belles façades, de très belles portes ....Nous avons pique-niqué au bord de l'Orb qui coule au pied de ce joli village  puis visité le jardin méditerranéen divisé en 3 secteurs : exotique (belles collection de cactées), sentier botanique et verger méditerranéen. A l’abri des vents du Nord, il bénéficie d’un climat exceptionnel qui permet à une végétation d’orangers, de mimosas et de citronniers de s’épanouir (fête du mimosa en février) ce qui lui vaut le titre de la "Nice de l'Hérault". Par ailleurs, Roquebrun fait partie des vignobles de St Chinian qui figurent parmi les plus réputés du Sud de la France. Cépages typiques : Syrah, Grenache, Carignan, Mourvêdre et Cinsault. On raconte qu'au XIX° Siècle on donnait à boire du vin de Saint-Chinian aux malades de certains hôpitaux parisiens, en raison de ses propriétés revigorantes.  Le vin de Saint-Chinian est vigoureux, savoureux et habituellement d'un rouge profond. Le vin de Faugères, son voisin, est similaire. Nous avons emprunté pour le retour la route de Faugères et Laurens.
En raison des modifications de l'insertion des photos dans le blog, (je ne peux plus mettre des photos côte à côte),
j'insérerai un album picasa presque systématiquement.
Pour les curieux, vous le trouverez, ci-après :



jeudi 16 septembre 2010

Amsterdam à Pied, en Vélo et en Bateau, du 8 au 12 Septembre 2010


Nous avons parcouru Amsterdam (700 000 h) de long en large. De grandes balades à pied dans le coeur de ville (place du Dam, Rembrandt, Spui,...) et bien d'autres petites places moins connues, mais aussi le long des canaux ou dans les rues dont certaines très étroites. Une petite journée de vélo sous un temps maussade pour aller explorer les quartiers les plus éloignés (le Jordaan), le bord du fleuve avec son trafic maritime et les îles (Java, Bornéo,..). Ces îles ont été aujourd'hui entièrement urbanisées (8000 logements) dans un style architectural très moderne, voire "avant-gardiste" et avec une conception écologiste (collecte des déchets par tapis roulants sous les immeubles et centre de tri en bout).
Mais aussi plus d'une heure (1 h 1/4) dans un bateau pour visiter les petits et grands canaux et une partie des docks. Nous sommes passés devant le centre océanographique NEMO et la reconstitution d'un grand bateau du XVIII. Le bateau donne un autre point de vue sur la ville, surtout que nous avions déjà une bonne connaissance de la ville et de bons points de repère.
Puis le plus grand marché d'Amsterdam (Albert Cuypt) aussi bien alimentaire (poissons, fromages, fruits et légumes) (avons d'ailleurs acheté du vieux gouda....) que fringues, sans oublier le marché aux fleurs avec profusion de bulbes (tulipes, crocus, ...) et de fleurs coupées et en pot. Il y avait encore des glaïeuls et tulipes en fleurs !

Nous avons également visité le musée Van Gogh dans de très bonnes conditions (peu de monde) et bien apprécié ses peintures (environ 200 tableaux dont ses oeuvres de jeunesse !) Le Rijksmuseum est toujours en travaux, donc une seule une aile (Philips) est ouverte au public. On y trouve les plus belles pièces du musée (Vermeer, Rembrandt,...). Ensuite nous avons visité la maison de Rembrandt intéressante pour ses gravures. Deux maisons patriciennes (anciennes demeures bourgeoises avec jardins à la française) ont aussi retenu notre attention (Museum van Loon et Willet-Holtuysen).

Le midi nous avons fait une cure de hareng (nouveaux) et anguille fumée sous forme de petits sandwich (avec oignons et cornichons doux). Le soir nous cherchions des petits resto (steak house argentin, indonésien, ...) car les restaurants hollandais sont chers.

Dimanche nous sommes allés à Haarlem (20 mn en train) en laissant nos bagages dans une consigne à la gare centrale. Ville déserte le matin, animée vers midi qui a conservé son cachet avec un vieux quartier piétonnier. Nous avons visité le musée Frans Hals (portraitiste contemporain de Rembrandt) mais aussi le coeur de ville avec sa grande place, les canaux (inévitable !) et même vu un moulin !

- ---- - - - -- -
-Des canaux : Herengratch, Prisengracht, ...... des péniches fleuries, ....un héron se prélassant en ville, une nouvelle architecture vers le port, et enfin une petite visite à Haarlem, la ville des tulipes.
Pour les curieux, un diaporama photos est visible ci-après :



jeudi 2 septembre 2010

Les gorges du Tapoul 21-22 août


Un week-end face nord de l'Aigoual pour rechercher un peu de fraicheur en ce mois d'août bien chaud dans la plaine languedocienne. Nous avons monté notre tente à l'aire naturelle de camping aux Rousses, dans les Cévennes lozériennes au bord du Tarnon. Au programme, baignade dans les eaux fraiches et vivifiantes, mais aussi randonnée le long des gorges de bon matin pour profiter d'une température agréable. Belle cascade et des chutes d'eau entre les chaos où les adeptes du canyoning s'éclatent !


---- -

Bretagne Juillet 2010



Un mois en Bretagne près de Concarneau pour fêter de nombreux évènements : retraite, nos anniversaires, entourés de nos amis venus des quatre coins de France mais aussi des USA et du Congo. L'organisation de ces festivités nous a bien occupés. Durant cette semaine, excursion avec nos amis à Concarneau, Quimper, Locronan, Pointe du Raz, la descente de l'Odet... visite d'une cidrerie, soirée crêpes, cochon grillé,...

Mais nous avons quand même trouvé le temps de faire quelques randonnées. Parmi elles une au départ de Port-Manech avec un pic-nique au village de Kerascoët, typique par ses chaumières, et la découverte de l'île de Raguénez. Une autre au Cap de la Chèvre (presqu'île de Crozon), toujours sur le GR 34 "sentiers côtiers" qui nous a permis de découvrir la côte exposée avec sa lande rase mais très fleurie. Par contre la côte sous le vent était plus luxuriante mais aussi escarpée.

-----
--------- Près de Port-Manech -------------- Babette et Anna conversent ------------ La roche percée de l'île de Raguénez -------- le Cap de la Chèvre
Pour les curieux, un reportage photos a été réalisé avec la contribution d'Anna, Claire et René. Il résume bien l'ambiance de notre semaine "Festivités Bretonnes". Vous pouvez y accéder par un simple clic !


lundi 2 août 2010

Montbazillac 25-27 juin


Sur la route de la Bretagne un détour par la Dordogne pour fêter les 50 ans de notre amie Babette. Excursions dans les environs de Montbazillac : château de Bridoire, le village de Sadillac, visite de la roseraie de Pimpinefoilia à St-Aubin de Cedelech, une balade à travers le vignoble et un passage aul marché d'Issigeac, vieux village médiéval. Et bien entendu une belle soirée pour fêter cet évènement.
Pour les intimes un petit diaporama résumant ces festivités est disponible ci-dessous.




dimanche 13 juin 2010

Le Causse Méjean au mois de Juin


2 jours à redécouvrir ce Causse que nous aimons beaucoup. Se munir de la carte IGN 2640 OT.
Ce plateau calcaire s'élève à 1000 m d'altitude entre les profondes gorges creusées par le Tarn et la Jonte. Il nous offre un paysage de vastes steppes d'herbes rases et de graminées (cheveux d'anges) dans sa partie orientale, plus boisé à l'Ouest. Cette steppe se nourrit du vent dans les herbes et du chant de l'alouette et est traversée par des drailles (chemins empruntés par les bergers). De grands troupeaux de brebis y paissent. Le spectacle est grandiose. On y découvre les vieux hameaux traditionnels abritant leurs fermes caussenardes. Nous sommes partis à la recherche des orchidées et plus principalement du sabot de vénus. Nous en avons identifié jusqu'à 22 espèces différentes. Notre lieu de séjour était basé au gîte auberge de La Viale, tenu par Sandrine, une jeune femme très accueillante, situé dans le vieux hameau caussenard de la Viale, rattaché à Saint Pierre des Tripiers. Belle randonnée aux Arcs de Saint Pierre, arche naturelle, rochers runiformes. L'accès se fait à pied en empruntant le GR6 dont le départ est situé au carrefour de la route de St Pierre des Tripiers, près du hameau de La Viale. Le sentier traverse tout d'abord une forêt de résineux. Puis le second jour, balade autour du vieux village de Riesse vers le belvédère du Roc d'Hourtous et du Roc du Serre avec un panorama sur les Gorges du Tarn.
Pour les amateurs d'orchidées, vous pouvez visualiser un album photos réalisé sur Picasa :


jeudi 3 juin 2010

Séjour en Bourgogne du 15 au 24 Mai 2010


Un excellent stage d'oenologie à l'École des Vins des Bourgogne a été offert par la famille et les amis à l'occasion des 60 ans de Marie-Noëlle. Que du bonheur ce stage ! Lectures de paysages, géologie, élevage des vins, vinification, tonnellerie : une très bonne approche des vins de Bourgogne .... sans bien sûr oublier "l'art dégustatif"..... à partir de 60 bourgognes autant blanc que rouge !
J'ai appris beaucoup en géographie et géologie pour différencier les 5 vignobles bourguignons : Maconnais, Côte Chalonnaise, Côte de Beaune, Côte de Nuit sans oublier le Chablisien (incluant l'Auxerrois) avec les différents niveaux d'appelations : régionales, communales (ex-villages), les premiers et grands crus.... avec les climats (parcelles).
- - -- -
--------------------------------------------------------------------------------- Vignobles d'Aloxe Corton ----- et le village de Pernand Vergelesse -----------

De belles dégustations tant à l'Ecole que dans de beaux domaines viticoles : Bouchard Père et Fils à Beaune (une des plus grandes maisons depuis 1731 avec ses caves sous les remparts... j'ai vu (pas bu) du Gevrey Chambertin du 19è : 1865 !). Mais aussi dans de bons restos gastronomiques ; un midi chez Didier Leflaive (un grand domaine à Meursault) où nous avons déjeuné à sa table d'hôtes : avec 14 vins différents que j'ai recraché sauf un Puligny Montrachet 1er Cru et un Pommard 1er Cru Epenots 2005) et un autre "Chez Guy" à Gevrey Chambertin. Ma dernière dégustation à Vosne-Romanée au domaine Gros (voisin du Romanée Conti) : deux grands crus "Les Grands Echezeaux" et un "Richebourg" à 149 € la bouteille.
- -- -- - -
-notre table de travail à l'Ecole des Vins --------la fleur de la vigne -------------------A la Tonnellerie François à St Romain-----------------------Chez Bouchard Père et Fils à Beaune---

A l'école, nous avons beaucoup travaillé sur les robes, (aspect visuel : "mirez le vin"), les arômes, les aspects olfactifs : le 1er nez, le second nez, la "rétro-olfaction" et l'aspect gustatif : l'attaque, l'équilibre des saveurs, la longueur en bouche......). Nous avons fait un tour complet sur la production, les parcelles, visite également de la tonnellerie et j'en passe..... Pour ce qui est des cépages, pas compliqué en Bourgogne : essentiellement du pinot noir en rouge et du chardonnay en blanc... (un peu de gamay et un peu d'aligoté pour le "chanoine Kir", mais pas seulement, car il y en a aussi d'excellent).

Nous avons découvert avec JP la côte de Beaune (Meursault, Pommard, Volnay, Pernand-Vergelesses, Aloxe-Corton,...), la Côte de Nuit (Nuits St George, Gevrey Chambertin, Chambolle Musigny,...) mais aussi les Hautes CôteS (de Nuit et de Beaune). La Côte de Beaune est plus belle que la Côte de Nuit: beaucoup plus variée en terme de paysages et plus vallonnée. Par ailleurs c'est aussi moins riche car la Côte de Nuit est très friquée car on y trouve les plus grands crus bourguignons).

Mais aussi de belles randonnées en alternant vignobles et bois. Les " jeunes" sont venus nous rejoindre pour le WE de Pentecôte : de belles balades vers les falaises de St Romain, visite des Hospices de Beaune, la grange viticole du Clos Vougeot rattachée à l'abbaye de Citeaux sans oublier le village de la batellerie sur la Saône : St Jean de Losne.
- - - - -
---------------Village de Savingy les Beaune ----- et son lavoir ---------------------la belle église romane de Fuxey (près de Fixin)----------------------- le cellier du Clos Vougeot ---- et ses vieux pressoirs----- -
Nous avons aussi visité Dijon, ville chargée d'histoire avec de beaux monuments. Par contre Beaune (nous y étions à 6 km du coeur de ville) a aussi beaucoup de vieilles pierres, mais l'ambiance est plus viticole : un magasin sur deux est une boutique de vins !
---- --
--- Dijon : sa place vue de la tour Jean Le Bon , ses vieilles maisons à colombage------ les Hospices de Beaune et son manifique toit en tuiles vernissées -----------------la salle des "pôvres"
---------- -------------- ----------
-l'Abbaye de Citeaux (ruines, entièrement reconstruite)-----St Jean le Losne sur la Saône----- dégustation dans le caveau"Delarche", nos propriétaires-----un des lavoirs de Pernand
(Passionnée par les lavoirs, j'en trouvais un presque dans chaque village (3 types de lavoirs en Bourgogne : les plus simples à ciel ouvert, les lavoirs couverts par un simple toit avec des piliers et les lavoirs à impluvium : bassin au centre alimenté en eau de pluie par un toit incliné vers l'intérieur)

Si cela vous tente, vous pouvez visionner le diaporama photos réalisé avec Picasa :



Stat