dimanche 28 mars 2010

Week-End prolongé des 5, 6 et 7 Mars en Sologne avec nos amis

A l'occasion des 60 ans de notre amie Christiane, nous nous sommes tous retrouvés à Vernou en Sologne pour fêter cet évènement. Cette manifestation, organisée par ses proches et bien sûr à son insue, a été l'occasion pour nous de redécouvrir ce pays entiérement tourné vers la forêt et l'eau. En dehors des moments festifs, de belles balades sur les sentiers et chemins aux alentours de Vernou à partir du Domaine du Grand Pas, notre lieu de séjour. Ces marches dans la brise de fin d'hiver nous font renconter quelques habitants de ces contrées profondes (rats musqués, faisans, canards de surface, et même une grande aigrette), mais aussi d'assister au hasard des détours de chemins à une fin de vidange d'étang, moment fort, quand les grosses carpes ("les amours") sont capturées.
N'oubliez pas de lire un article intéressant sur la privatisation de la Sologne : cliquez sur le lien : Comment-on-privatise-la-Sologne
(De Bouygues à Dassault en passant par Christophe Dechavanne, la Sologne se couvre d'écriteaux : propriétés interdites, chemins privés, source : Politis l'Hebdo indépendant et engagé du 18 Mars 2010....)
- - - - - -

Sur la route du départ vers Angers puis la Bretagne une halte à Saint Viâtre . -- '

Pour ceux qui se sentent concernés par cet instant d'amitié, voici le lien pour visionner quelques photos supplémentaires :

lundi 22 mars 2010

Week-End prolongé 26 au 28 Février : balade en Isère en compagnie des "jeunes"


Lors des 30 ans de la benjamine, nous avons fêté cet évènement en famille dans une brasserie lyonnaise. A cette occasion, Claire nous avait préparé une jolie balade dans l'Isère à Crémieux, cité médiévale ainsi qu'au site archéologique de Larina, situés au nord-est de l'Isére.

A Crémieux, nous avons suivi notre guide, Mikael, qui nous a conduit dans un circuit fléché à travers la vieille ville : découverte des portes, des halles, de belles maisons à échoppes avec leurs fenêtres à croisées, cintrées, rectangulaires, .... sans oublier l'hôtel de ville (ancien couvent du XVIe), les remparts et les vestiges du château delphinal du XIIe. Après avoir cheminé dans toutes ces ruelles, nous avons apprécié le "pic-nic" près des remparts du château avec une vue dominante sur la ville, puis nous nous sommes dirigés sur le site de Larina.

Le Site Archéologique de Larina domine la plaine du Rhône et offre un contraste saisissant avec la centrale nucléaire du Bugey installée en contre-bas. Installé sur son éperon rocheux à l'à pic de la falaise (commune de Hyères s/Ambie), ce site de 21 ha est classé monument historique et abrite des vestiges datant de l'antiquité au début du Moyen-Age.


- - - - - --



- --- ---

mercredi 3 mars 2010

Séjour aux Iles Marquises du 15 janvier au 15 Février 2010

Zoom sur la carte de la Polynésie Française
Tout d'abord un petit résumé géographique de la situation des Iles Marquises. Pour vous donner une petite idée, la Polynésie Française, composée de 118 îles (83 atolls et 35 îles hautes) se distribuent sur une aire plus vaste que l'Union Européenne réparties en 5 archipels :


- de la Société (Tahiti)
- des Australes
- des Gambier
- des Tuamotu
- des Marquises

.
.

L'archipel des Marquises, situé à 1500 km au Nord Est de Tahiti, comporte 12 îles d'une superficie de 1300 Km2 et peuplé de 10400 hab. Situé entre 7° et 10° de latitude Sud, l'archipel des Marquises subit un climat sub-tropical avec des grandes variations de pluviométrie suivant l'exposition (1000 à 3000 mm/an) et une température moyenne à 26°C.
Nous sommes arrivés en avion (Beechcraft) à Hiva Oa en provenance de Nuku Hiva, puis nous avons gagné la petite île de Tahuata sur le voilier Sundance en compagnie de son équipage (Anne et Jocelyn) par le canal du Bordelais avant de rejoindre Nuku Hiva à la voile.

Vous trouverez un diaporama représentatif qui relate bien l'ambiance durant notre séjour aux Marquises du 15 Janvier au 14 Février. Pour un autre point de vue sur les Marquises, cliquez sur le lien du voiliersundance plus complet sur les escales.






Hiva Oa :


Avec ses vallées nombreuses et profondes, dominées par de hauts plateaux, est la plus vaste des îles Marquises. Chacune des vallées d'Hiva Oa est riche en sites archéologiques témoins de de la civilisation marquisienne. C'est aussi la plus connue, Paul Gauguin et Jacques Brel y demeurèrent. Le Centre Culturel Paul Gauguin est un peu décevant car le musée ne possède que des reproductions (la "Maison du Jouir a abrité le peintre durant son séjour, quelques belles gravures sur bois : voir photo), mais le musée le plus intéressant est le hangar dédié à BREL qui abrite une exposition très intéressante sur le parcours de Jacques ainsi que "JOJO", son bimoteur Beechcraft, entièrement restauré en 2003 par des ingénieurs de DASSAULT. Un sentier mène juqu'aux falaises du cimetière marin où ils reposent tous les 2 à quelques mètres l'un de l'autre.


Sundance était mouillé à Atuona capitale de l'île. Nous avons fait de belles randonnées telles que la "Petite Bretagne", le site des pétroglyphes. Nous sommes allés également jusqu'à la baie de Puamau en empruntant la route qui serpente entre cocotiers, bananiers, frangipaniers, arbres à pain, fougères: il faut trouver le bon endroit pour s'arrêter...



--- - ---- - -

----------Baie de Puamau---------------Marae de Lipona (meae : sanctuaire religieux) 5 grands tikis dont le "tiki couché ------- le sentier des pétroglyphes bien difficile à trouver -------------"La petite Bretagne"--

Arrêt obligé au site archéologique dans les hauteurs de Puamau à l'Est de l'île où se trouve le plus beau site archéologique des Marquises, le site de Lipona : marae et tikis. (avec cueillette au passage d'avocats et de mangues). Il s'agit d'un sanctuaire religieux (meae) entouré de banyans, arbres à pain, manguiers et papayers. Au retour nous avons fait un arrêt au village de Hanaipa. Nous avons été également faire le plein d'eau au petit village de Taaoa et sa belle église où les femmes jouaient au loto.

-------- -- -- --

------ Pirogue marquisienne : Vaha-----------Eglise de Taioa ------ Anne se délasse et nous prépare un excellent guacamolé accompagné d'un petit punch

TAHUATA :


Vaitahu :Nous avons quitté Atuona aidé par les copains "voileux" qui poussaient Sundance. Les sorties et entrées de mouillage sont toujours délicates, le moteur de Sundance étant définitivement hors d'usage. Nous avons traversé le canal du Bordelais pour arriver à l'île de Tahuata, avec la première escale à Vaitahu.
Nous sommes seuls les premiers jours dans cette magnifique baie. Belle randonnée au calvaire (où Jean-Pierre se goinfre de mangues) avec arrêt chez Marie-Christine et son papa (sculpteur qui a accueilli une thésarde américaine) , puis un petit tour sur la piste d'Hapatoni et une balade dans une cocoteraie où les marquisiens y travaillaient pour la remettre en état. Jean, un marquisien très accueillant nous offre des avocats, des bananes séchées, des mangues, des papayes. Très beau snorkelling dans toute la baie.


Hapatoni :



En raison du cyclone "Oli "qui arrrive sur Papeete, nous y resterons que 2 jours car nous devons gagner Nuku Hiva pour anticiper sur une météo incertaine. Accueil chaleureux une nouvelle fois où les amis de Anne et Jocelyn nous présentent leur artisanat : très beaux bjoux en os sculpté, (dent de cochons), en bois de santal : tikis, pique-cheveux ... et Dominique nous propose un bon gâteau. Belle balade dans l'allée royale et nous nous rendons encore une fois (accompagné par la fille de Dominique) au marae bâti sur plusieurs niveaux qui a été restauré, quelques vestiges témoins du cannibalisme ancien y demeurent. Anne nous indique de gros blocs de pierre réservés pour le tatouage, plusieurs cuvettes (cupules) ont été creusées pour mettre des couleurs de teinture. La noix de bancoul était utilisée pour le tatouage


--- ----- --- ----
--les artisans d'Hapatoni ------bois sculpté -----essayage chez Dominique des colliers en dent de cochon --- la petite de la maison nous accompagne avec du corosol-- cupules pour le tatouage-


NUKU HIVA :
La baie du contrôleur: Après une belle nuit de navigation, souvent accompagnés par les ballets de dauphins, nous arrivons dans la Baie des Contrôleurs pour mouiller à Taipivai où nous sommes encore seuls.


De belles excursions, tout d'abord à la cascade d'Haka Paa en annexe, puis une petite randonnée avec pic-nic à Hoomi. Ce joli village est accessible également par mer. Nous n'aurons garde d'omettre également la visite au Marae (un peu difficile à trouver avec de jolis tikis). Snorkelling également avec les raies manta.

Taiohae :



Sundance est mouillé au fond de la baie gardée par deux ilots rocheux (les sentinelles) à quelques encablures du petit quai. C'est le lieu du débarquement et de vente des thons pêchés par Toni et Heiti, mais aussi lieu de rencontre entre locaux et plaisanciers. Nous en profitons pour y prendre notre café matinal à la terrasse du seul bistrot. Nous avons pu y découvrir cascade et marae en dehors du village, la cathédrale au porche curieux construit avec les pierres des lieux de culte mahoris... et aussi une balade à la baie Colette ou JP fait une chute douloureuse sur les gros galets de la plage ! Ce village est la capitale administrative de l'ile (2400 habitants) dominée par la silhouette massive du mont Muake (864 m).




LES ILES DE LA SOCIETE :
Moorea
Cette île, face à Tahiti, fait partie des îles du Vent. Elle est accessible en catamaran et est encerclée par une barrière de corail ouverte en 12 passes .Découverte de cette île attachante par la route côtière en suivant les lagons. Par la route des ananas, nous accédons au belvédère (avec vue sur les 8 montagnes qui culminent à plus de 1000 m : Monts Tohiea et Rotui...) . Une petite halte pour y admirer les 2 baies de Cook et Oponohu. Un arrêt aussi au marae de Tetiiroa (avec son pas de tir à l'arc) et au Lycée Agricole (et ses magnifiques plantations de fruits tropicaux) pour déguster un succulent jus d'ananas. Sur la côte sud, quelques restes du passage d'Oli : cocotiers déracinés, toitures envolées...

- - - - -


Tahiti : Papeete et Tahiti Nui
Une journée pour faire le tour de l'île pour clore notre séjour, et donc arrêt aux incontournables en commençant par Tahiti Nui : le tombeau du roi Pommaré V, puis une halte à la pointe Vénus où domine le seul phare de l'île. Nous y déjeunons d'une grillade avec les locaux puis le trou du souffleur, le jardin botanique avec ses splendides mapés mais aussi ses redoutables moustiques. Malgré des commentaires médisants sur Papeete, quant à l'aspect de la ville et le coût excessif de la vie sur place, cette ville nous a charmés. Nous avons flâné sur le port et il est très agréable le soir d'aller se balader autour des roulottes où l'on peut prendre un repas sans trop de frais. Nous avons aussi apprécié le marché avec les mille couleurs et saveurs où l'on vend des fleurs, nous avons aussi déambulé à travers les petites rues, avec arret à l'hôtel de ville et la cathédrale.


- - ---

---------------------------------------------------le marché, fleurs, poissons, fruits.... ------------------------------------------ l'hôtel de ville ------------------- la place Vaitae et ses roulottes ---


---- -
--- un surfeur à à la Pointe Vénus ------ le phare de la Pointe Vénus ----------- les locales et leur collier ---------- le jardin botanique

Stat