jeudi 20 mars 2014

Randonnée du Ravin des Arcs au Pont d’Issensac

 Le vieux pont d'Issensac a été restauré récemment. JP descend pour l'immortaliser ! Lundi 17 Mars 2014, par une belle journée estivale, nous partons du Ravin des Arcs, au pont de Masclac et empruntons un sentier typique de garrigue (ancienne draille) qui nous mène à la Jasse de Ricome. Puis nous traversons la route avant le Col de la Cardonille où nous rencontrons un homme qui taille ses oliviers au Logis du Bois. Ensuite nous empruntons la route qui nous mène à la carrière, puis le GR 60 avec une vue sur la Séranne et Notre Dame du Suc. Le sentier est théoriquement fermé en raison du risque d'effondrement du sentier dans la combe. Il est conseillé de prendre la route mais nous préférons le sentier pour descendre sur les berges de l'Hérault. Le ruisseau a creusé son lit et des risques d'effondrement des berges ne sont pas à exclure lors de notre cheminement. Nous passons devant de belles falaises dans la Combe des Mûriers pour arriver sur les berges de l’Hérault en passant devant la chapelle de la Vernède et le mas attenant (en pleine restauration). La halte pour le pique nique s’impose sur les rochers les pieds dans l’eau. Des courageux se baignent dans l’Hérault (l’eau doit être à 10°/12°C). Nous faisons un petit détour pour nous rendre à la chapelle de St Etienne d’Issensac, sa crypte et bien sûr le Pont d’Issensac. Nous revenons sur nos pas pour retrouver le GR (une départementale inachevée : la D1E4) qui se transforme en sentier serpentant sous les falaises avec vue sur les gorges du Photos 115 [1024x768] Lamalou. Nous trouvons 2 belles grottes : la première est d’accès aisé (un petit sentier escarpé y monte) et la seconde est plus spectaculaire : il faut y monter à l’aide d’une grande échelle. Nous continuons notre sentier en surplombant la falaise qui offre une belle vue plongeante sur le prolongement des gorges et nous conduit au fond du ravin pour traverser le Lamalou . C’est un véritable chaos de pierres et il reste encore de l’eau dans les vasques. Après les marmites de géant, (cavités circulaires creusées dans la roche par le mouvement tourbillonnant de l’eau), nous arrivons à la Grande Arche : le point d'orgue de ce site magnifique qui est adossé à la falaise : un grand arc de pierre, modèle réduit du célèbre "Pont d'Arc" des gorges de l'Ardèche et dont la forme rappelle les arcs boutants des cathédrales. Selon la saison, les eaux du Lamalou sont plus ou moins hautes, jusqu’à disparaître en été quand le Lamalou emprunte uniquement des voies souterraines. Il nous reste un bon raidillon dans les chênes verts pour rejoindre le causse avec la vue sous le soleil couchant du  Pic Saint Loup pour retrouver notre parking. Pour découvrir la ballade, un clic sur le diaporama ci-après. Caractéristiques techniques : 19 kms, 540m de dénivelé. Carte IGN:2742 ET. Balisage GR60 sur une partie. Intérêt principal de la balade: Le Ravin des Arcs et la remontée en balcon des gorges du Lamalou.

dimanche 16 mars 2014

Randonnée à Roquedur le 13 Mars 2014 (Pays Viganais)

Photos 050 [1024x768] Nous garons notre voiture à Roquedur le Haut. A la sortie du hameau, nous empruntons à gauche les quelques marches qui se prolongent par une sente agréable avant de déboucher sur un parking ombragé. Puis nous trouvons une bonne piste forestière et nous essayons de trouver un chemin à droite qui monte au col de l'Oiselette. Nous avons dû redescendre et emprunter un autre chemin car une piste a été ouverte pour l’installation d’un relai. Malheureusement nous n’avons pas la vue exceptionnelle indiqué sur le topo guide. Après notre aller et retour au col, nous empruntons une large piste puis nous nous engageons à gauche sur un sentier qui dégringole entre les pins et serpente dans la végétation avant de retrouver une bonne piste. Nous avons une belle vue sur les hameaux disséminés : Roquedur le Bas, l’Aumède et la Clastre et sa chapelle. Après une descente rapide, nous traversons un petit ruisseau à sec puis nous remontons et coupons la route qui mène à La Clastre et prenons le sentier qui grimpe à la chapelle de St Pierre de la Clastre où nous y pique niquons bien tard. Une petite visite à cette jolie chapelle romane  restaurée s’impose mais elle est fermée. Un petit tour également à son cimetière perdu dans la forêt. Puis nous reprenons notre sentier en sous-bois et nous passons devant des terrasses plantées d’abricotiers en fleur : superbe ! Il nous reste plus que 2 km pour rejoindre Roquedur Le Haut. Pour le détail du circuit de la randonnée, un clic sur le lien. Pour les curieux, un clic sur le diaporama ci-après :

mercredi 12 mars 2014

Sortie photographique pour le projet " Faune Flore de l'Etang de l'Or" exposé à la manade de Ternen.

Photos 119 [1024x768] Lundi 9 Mars, accompagné d’Anne Marie, nous nous sommes tout d’abord rendus à Candillargues et avons garé notre voiture à la manade de Ternen. Peu d'oiseaux, à part des foulques macroules, flamants, cygnes,..., mais les avocettes sont déjà de retour. Nous appuyons de nombreuses fois sur le déclencheur pour des clichés de phragmites, roubines et quelques photos de l’Etang de l’Or.Puis, après une pause café au bar de Candillargues, nous nous dirigeons ensuite vers Mauguio pour aller immortaliser à nouveau les cabanes du Salaison. Arrêt au “Pont des Chats. Les pêcheurs sont revenus de leur pêche et parmi tout ce fatras de nasses, filets, barquettes, on peut voir une belle caisse de joëls, une carpe et quelques mulets. Ils ne manquent pas de donner, aux nombreux chats qui accourent, des poissons invendables. Encore une fois, nous photographions des roubines, des cabanes, des filets, des nasses…. JPierre scrute encore l’étang pour regarder les tadornes du belon, les chevaliers gambettes, les avocettes puis il range sa longue vue car il est est bientôt midi et le soleil est trop puissant pour les photographes amateurs.

Vendredi 14 Mars, nous sommes retournés avec Anne-Marie à l’Etang de l’Or mais du côté de Pérols : l’ancienne station d’épuration à l’abandon, les Faisses et le petit port de Pérols. Pour les 2 sorties, les curieux peuvent visionner les diaporamas ci-après.

                   

dimanche 9 mars 2014

Randonnée Ferrières les Verreries samedi 8 Mars 2014

L'oasis de Gornies, toujours en eau même l'été. Une belle randonnée de 15,5 km dans la garrigue héraultaise et gardoise. Sur l'itinéraire du Chemin des verriers qui traverse le Causse de l'Ortus, Ferrières-les-Verreries est perdu au fin fond des garrigues. Nous avons débuté la randonnée dans le village de Ferrières en empruntant le sentier qui passe devant le Mas des Jasses puis nous avons longé le ruisseau de Gorniès et fait une halte à l’oasis. Nous avons pris ensuite la direction du Mas de Baume où nous avons pique niqué sous un grand soleil. Pas de café au soi-disant restaurant luxueux du mas car il était fermé. Nous avons ensuite emprunté le sentier des Asphodèles qui nous a permis de découvrir de nombreux vestiges des activités des charbonniers et verriers de l’époque du XIXè : four à chaux, cabanes des charbonniers….. De retour à Ferrières, en repassant à l’oasis de Gorniès mais en bouclant par le ruisseau de Las Canaus.
A Ferrières, nous avons manqué un dolmen (allée couverte ruinée qui se trouvait pas très loin du village). Le village est aussi connu dans le monde de l'archéologie pour ses nombreux dolmens dont l'un s'avère être le site éponyme de la civilisation de Ferrières.  Pour les curieux, un clic sur le diaporama ci-dessous. Pour ceux qui souhaitent faire la rando, un clic sur la carte IGN GPS

mercredi 5 mars 2014

Randonnée aux Carrières de Junas dimanche 2 Mars 2014

Photos 051 [1280x768] Par une belle journée d’hiver, comme nous les aimons dans le Sud, nous voila partis en rando à Aubais pour gagner les carrières de Junas. Une belle boucle de 14 km. Le sentier est ponctué de nombreuses orchidées et les “Barlia robertiana” connues sous le nom de l’orchidée de Robert, sont déjà fleuries. Nous cheminons dans des pistes et des petits sentiers si bien que la balade est variée. Nous visitons d’abord le petit village de Junas où chaque été, au mois de juillet, un festival de jazz célèbre a lieu depuis une vingtaine d’années. Arrêt pique nique aux carrières. Puis après avoir exploré tous ces blocs de pierre taillée, nous empruntons tout d’abord le sentier de Sommières pour nous rendre à un moulin à vent puis le second moulin de Corbière, celui-ci à eau. Puis, il est temps de bifurquer pour terminer notre boucle et regagner Aubais. Pour les curieux, vous pouvez visionner le diaporama ci-après en un clic. (Pour le détail de la rando, ci-joint lien GPS - mais sans les  moulins, petit détour sur la route de Sommières).

Stat