jeudi 10 avril 2014

Trek : Circuit des bastides albigeoises – du 3 au 6 Avril 2014

Les pierres plates servaient à empêcher les rongeurs en" tous genres" de remonter dans la partie stockage. La partie sommitale devait quand même servir de pigeonnier. Randonnée de 87 Km en 4 jours dans le Quercy, autour de la forêt de Grésigne, accompagnée de notre nièce bretonne, Michèle.
1er Jour : départ du Verdier, tout d’abord des paysages vallonnés rehaussés des tâches jaunes de colza en fleur puis des vignobles de Gaillac. Pique nique près du vieux village de Castelnau de Montmiral et visite ensuite de sa bastide. Arrêt le soir après 21,5 km à notre chambre d’hôte (chez Angela Gottschalk) à La Capelle.
2ème jour : Sous une forte pluie, nous nous dirigeons vers le joli village de Puycelci. Nous faisons arrêt dans un restaurant-bar au “Roc Café” qui nous accueille gentiment avec notre pique nique et qui nous autorisBien sympathique comme bastide !

En surplomb de la vallée de la Vère, au cœur du vignoble de Gaillac, cette bastide albigeoise fondée par le comte de Toulouse Raymond VII renferme, dans son église, la croix reliquaire des comtes d’Armagnac, ornée de 310 pierres précieuses..e aussi  à prendre nos aises et nous allume le radiateur pour nous sécher ! Visite de la forteresse de Puycelsi qui veille sur forêt de Grésigne. Derrière plus de 800 m de remparts, des maisons de pierre, de bois et de briques des XIVe ou XVes se dévoilent ; le chemin de ronde offre de superbes points de vue sur les paysages alentour. La pluie s’arrête et nous randonnerons l’après midi sous le soleil. Nous montons sur un plateau calcaire couvert d’orchidées pour redescendre et traverser la Vère avant d’arriver à Bruniquel Magnifique chemin bordé de murets en pierres séches.(Tarn et Garonne), perché sur son éperon rocheux. Avant de prendre possession de notre chambre d’hôtes (chez l’Abri Niquel), nous visitons ce vieux village du Quercy qui surplombe l’Aveyron : son château, ses vieilles ruelles tortueuses. (22 km).
  3ème jour : L’Aveyron franchit, il faut attaquer la montée sur Penne. Murets et chênes pubescents nous guident sur le plateau. Encore une fois, une belle grimpette nous attend pour le pique nique à Penne, village situé sur un éperon rocheux où trône un château ruiné bien impressionnant L’après midi, nous longeons tout d’abord les rives de Aveyron puis montons au Rocher du Suquet, traversons un hameau abandonné en empruntant de jolis sentiers bordés de murets de pierres sèches. Nous devons encore traverser le hameau de Belaygue puis passer à l’église de St PantalDes ruines bien impressionnanteséon et l’heure approche …. l’arrivée à Vaour, notre dernier hébergement se fait tard et les kilomètres se font sentir. Nous traversons Vaour et et avons hâte de gagner notre chambre d’hôte à Sérène qui se trouve encore à 1,6 km… Une superbe restauration d’une ferme datant des templiers aujourd'hui élevage d'Aubrac où l’accueil fut chaleureux et où il nous a été servi un excellent repas préparé par notre hôte Natalie Bessière.(27 km).
4ème et dernier jour : Eric, son frère nous propose de s’arrêter à l’étable pour voir les belles Aubrac qui ne sont pas encore dans les prairies car trop humides. Arrêt également à la commanderie des L'Aveyron bien clair.Templiers de Vaour. De beaux bâtiments, mais il reste encore du travail de restauration. Nous traversons la forêt de Grésigne  (3600 ha) : prépondérance des chênes (60 % du peuplement en chêne rouvre, 15 % en chêne pédonculé), la plus vaste chênaie rouvre du midi de la France. Nous y faisons halte pour le pique nique. Retour dans l’après midi sur l e Verdier après avoir traversé à nouveau Nous y voilà après quelques 23 ou 24 km, les jambes un peu molles !des vignobles.(17km).
Après avoir retrouvé notre voiture, un petit détour à Itzac pour aller saluer les parents de Francine Audouy, la  femme de notre primeur de Clapiers. Ils sont absents. Nous terminerons ce séjour en faisant visiter à Michèle le plus beau village albigeois : Cordes sur Ciel.
Pour en savoir plus, cliquez sur le diaporama ci-après :

mardi 1 avril 2014

Escapade Barcelone du 24 au 28 Mars 2014

4 jours à Barcelone : Merci aux filles de nous avoir offert ce superbe cadeau de Noël !
Ce n’est pas une randonnée donc je ne m’étendrai pas très longtemps sur ce séjour. Simplement, pour en savoir plus, vous pouvez visionner le diaporama ci-après 
Nous avons aimé  Barcelone ! Cette métropole brille par sa culture :  les maisons espiègles de Gaudí cohabitent paisiblement avec l’architecture gothique. Alliant modernité et tradition, elle se veut aussi avant-gardiste en matière de mode.  Infatigable, Barcelone ! Quand le soleil se couche et que les musées ferment, la nuit barcelonaise s’embrase.
En résumé, une destination vivante, où de nombreux étudiants (Erasmus) trouvent ici une Espagne actuelle, moins folklorique, et volontairement à l’écart des clichés du torero.
Qu’avons nous vu durant ces 4 jours :
- Le Passeig Gracia, (notre hôtel était situé tout près, métro Tetuan) : arrêt pour observer les façades des bâtiments futuristes dessinés par Gaudi. (La Casa Batlo, Casa Amatller, Casa Mila…)
- le parc Güell  (un grand parc avec une grande place, bordée par un banc qui ondule comme un serpent de 150m de long, une allée soutenue par des colonnes torsadées ressemble à des troncs de palmiers, la fontaine au dragon, symbole de l’alchimie et du feu,  la maison où Gaudi a vécu la fin de ses jours, reconvertie à l’heure actuelle en musée).
- La Sagrada Familia : cathédrale inachevée de Gaudi.
- l’hôpital Santa Creu i Sant Pau (dessiné en 1901 par l’architecte catalan Lluís Domènech)
- la colline de Montjuic (belle vue sur la ville) avec le musée National d’art Catalan, (un des plus beaux musées d’art roman au monde) et la fondation Joan Miró et ses nombreuses toiles. En bas de Montjuic un petit détour par la Caixa Forum  et en soirée le Poble Espagnol, un village espagnol (musée) à l'air libre construit à l’occasion de l’Exposition internationale de 1929 de Barcelone.
-  le palais de la Musique catalane dans le quartier de la Ribera (l’un des grands chefs-d’œuvre modernistes de Barcelone.) 
- Promenade sur les Ramblas : 1,2 Km, elles s’étendent du Port Vell au sud vers la Plaça de Catalunya au nord avec le marché de la Boqueria et la plaça Real et ses palmiers. Le centre historique s’organise autour de la Rambla, véritable artère palpitante qui mène de la place de Catalogne au port, avec ses fleuristes, ses peintres, ses musiciens de rue.
- le quartier de Barceloneta, idéal pour se promener en bordure de mer (son ancien quartier de pêcheurs),
- le Barri Gotic : quartier ancien avec la cathédrale Seu et l’église Santa Anna et son cloître,
- et d’El Born (Musée Picasso) et ses nombreuses ruelles et l’église de Santa Maria del Mar (fermée)
On a beaucoup marché tout en utilisant les transports en commun très efficaces (métro, bus….).

Stat