dimanche 29 novembre 2015

Ile de Ré Novembre 2015

On assiste depuis quelques années à une reprise de l'activité salicicole sur l'île.Encore à la découverte d’une île hors saison. Mais nous avons été déçus par Ré la Blanche !
Faisant partie de l'archipel charentais, sa superficie est d’environ 85 km2, ce qui en fait la quatrième île de la France métropolitaine, loin derrière la Corse (8 680 km2), et proche de l'île d'Oléron (174 km2) et de Belle-Ile (85,63 km2).  Elle s'étire sur une longueur d’environ 26 km et sa largeur varie de 70 m à 5 km. Elle présente un développement total de côtes de presque 100 km, dont la moitié sont constituées de plages, surtout la côte sud-ouest. L’île possède un isthme : Le Martray. Son relief est plat dans l'ensemble.
Notre location était située à Ars en Ré, constitué à 80 % de résidences secondaires pour ainsi dire toutes fermées comme les 3Toutes les ruelles se ressemblent !/4 des commerces. Les deux plus grandes communes sont Saint Martin en Ré et La Flotte. Mais là aussi, ces villages sont morts hors-saisons et les maisons présentent leurs volets clos.
L’Île de Ré profite d’un climat assez doux grâce à sa situation géographique et au courant marin chaud du Gulf Stream. L’île est très.ensoleillée, (avec 2 300 heures par an, elle se place après le Sud-est de la France et la Corse).C'est au nord de l'île qu'on trouve la Réserve naturelle nationale de Lilleau des Niges  (Réserve du Fier). Des dizaines de milliers d’oiseaux migrateurs y transitent  (bernaches cravants, barges et canards en hiver, gorge-bleues et sternes pierregarins au printemps) mais aussi tadornes, aigrettes…
Les ressources économiques de l'île sont essentiellement touristiques, maritimes (ostréiculture et plaisance) et agricoles (vignes – vin de pays charentais, pineau et cognac - cultures maraichères : pommes de terre, asperges,). Dans la partie ouest de l'île, entre Loix, Ars, Saint-P1210440Clément-des-Baleines et Les Portes-en-Ré, on découvre 1500 hectares de marais et marais salants, terres d'accueil de milliers d'oiseaux migrateurs et terres de culture pour les sauniers qui récoltent le sel sur 350 hectares de saliculture.
L'utilisation de la bicyclette y est fortement privilégiée : 100 kilomètres de pistes cyclables sillonnent l'île entre pinèdes, vignes, marais salants ou réserves naturelles. C’est ce que nous avons fait. Nous avons loué un cycle, après bien des difficultés pour trouver un loueur (tous fermés), nous avons fini par en trouver un aux Portes en Ré sur les conseil d’un cafetier….Une belle balade à vélo au Phare des Baleines, Les Portes en Ré et Ars en Ré.  Avons fait également une belle randonnée sur Ars en Ré dans les marais salants et la réserve du Fier où nous avons pu observer une quantité d’oiseaux migrateurs. Nous avons également arpenté St Martin en Ré et sa citadelle (Vauban) ainsi que la Flotte avec ses halles couvertes, sans oublier la belle abbaye cistertienne des Châteliers, en ruines mais d’une grande beauté.Ars-en-Ré est un port de plaisance de premier ordre ...
Aujourd'hui, très touristique, l'île de Ré est devenue un lieu de villégiature, de nombreuses communes possèdent plus de résidents secondaires que de résidents permanents. Le mètre carré de terrain s'y négocie jusqu’à 500 € voire beaucoup plus ; cette hausse des prix a fait inscrire à l'impôt sur la fortune des personnes qui avaient hérité d'une maison avec un morceau de terrain. Les impôts qui en résultent à chaque succession obligent les héritiers à vendre et on assiste à un renouvellement de la population où les autochtones sont de moins en moins nombreux. Les Rhéthais avec qui nous avons discuté étaient tous en location et ne pouvaient pas devenir propriétaires.
Pour en savoir plus, cliquez sur le diaporama ci-après :

jeudi 5 novembre 2015

Eric La Vall dans le Vall de Boi - Pyrénées Catalanes (Espagne) Octobre 2015

L'Estany Gemena de Baix à 2200 m.Une belle semaine (du 26/09 au 03/10)  de randonnée dans le Vall de Boi avec nos amis Soubrier  : magnifique vallée pyrénéenne de l'ouest de la Catalogne. Nous  séjournions à Eric La Vall,  joli village où est situé le centre roman de la Vallée de Boi. Toutes ces églises romanes sont classées au patrimoine de l'Unesco. Cette vallée se distingue par sa concentration d'églises romanes construites par les comtes du Pallars et de la Ribagorça. Les fresques originales de toutes les églises ont été déposées au début du siècle dernier et sont visibles au musée d' Art Roman de Barcelone. L'étroite Vall de Boí est entourée de montagnes abruptes. Chacun des villages de la vallée, environné de champs clôturés, abrite une église romane. Il y a également de vastes pâturages saisonniers en altitude. Nous avons randonné dans le parc national d'Aigüestortes i Estany de Sant Maurici qui s'étend sur 40 852 ha. Un vrai régal : plus de 200 lacs ou « estanys », ses impressionnants rochers escarpés de 'Els Encantats' et ses méandres caractéristiques de haute montagne (les aigüestortes). La valeur biologique du parc est tout aussi extraordinaire, ce qui en fait un vrai paradis pour les amoureux de la nature :  lacs, torrents, cascades, tourbières, endroits rocailleux, pics sauvages et forêts touffues de pins noirs, sapins, pins sylvestres, bouleaux et hêtres, tels sont les biotopes d'une multitude de plantes et animaux d'origine alpine ou boréale.
L'église d' Erill la Vall : retour pour déjeuner
Eglise Sant Eulalia d'Eric La Vall
... de couleur sombre due à sa profondeur.
Estany (lac) Negre
Refait à neuf par les bons soins de la banque Banesto !
Ermitage de St Quirc de Durro
J’énumérerai rapidement les randonnées que nous avons effectuées durant notre séjour :
- En boucle vers Barruera en longeant la Noguera de Tor. C'était le jour de fêtes à Barruera : : marché et concours de chiens de berger, mais aussi jour d'élection. Visite de son église romane et un  premier dénivelé pour rejoindre Durro en suivant le Barranc de Durro. Pique nique  à l’ermitage de Saint Quirc de Douro, (chapelle romane) perché sur son promontoire à 1500 m d'altitude ! et retour par Le GR 11qui nous conduit à P1290572Boï et à son église Sant Joan avec un clocher roman (17,5 Km)
- Estany (lac) LLong et Redo dans la Réserve d’Aiguestortes (cours tortueux). Nous montons en 4x4 avec la navette du parc qui nous dépose à l'Estany de Llebreta. Longue montée dans la vallée d'Aigüestortes où il a gelé cette nuit. Nous cheminons  le long du Riu Sant Nicolau. Nos franchissons de nombreux ponts et arrivons au Lac Llong. Sur ce parcours, on peut admirer les magnifiques méandres d'Aigüestortes. Mais il nous reste encore à parcourir quelques kilomètres pour arriver au Lac Redo situé à 2340m. Retour par le même sentier pour rejoindre notre parking où nous attend la navette (14 Km).
-Estany et barrage de Cavallers – Estany Negre (9 km, montée difficile.
Départ du barrage de Cavallers avec un cheminement rocailleux dans un environnement très minéral. Arrivée à l’Estany Negre (2200m) ... de couleur sombre due à sa profondeur où nous pique-niquons.
Estany Gemena à 2200 m : départ de Caldes de Boi. Et c'est parti pour 7 km mais avec Minéral mais très beau !un dénivelé de 700 m et de bonnes pentes dans un sentier chaotique à cause de blocs ! Paysage très minéral, mais magnifique lac d'altitude.
- Randonnée ou cueillette de champignons, le matin ? Au départ prévu " el camino del agua" à Caldes de Boï - Erill la Vall mais un problème d'itinéraire ! puis l'après-midi, remontée le long de la rivière Sant Nicolau vers l'Estany de Llebreta. (17,5 km dans la journée).

Visite des églises romanes de Sant Joan de Boi, Sant Climent de Tall, Sant Maria de Taull,  Sant Feliu de Barruera, la Nativitat del Durro,  la petite chapelle de Sant Quirc de Durro, (extérieur), Colls et Cardet (extérieur) et bien sûr le Centre Romanic d'Eric La Vall avec sa belle église Santa Eulàlia, où nous trouverons l’un des plus beaux clochers de la Vall de Boí.
Pour en savoir plus, cliquez sur le diaporama ci-dessous.


samedi 24 octobre 2015

Les Gorges de l’Ardèche 15 et 16 Octobre

Le Pont d'Arc : impressionnant !!!Merci aux enfants de nous avoir offert cette escapade pour nos anniversaires communs !

Visite à la Caverne du Pont d’Arc appelée Grotte Chauvet. Nous en profitons pour faire les gorges de l’Ardèche. Arrêt tout d’abord à St Martin d’Ardèche. Les gorges sont désertes. Il est bien difficile de trouver un café restaurant d’ouvert. Tout est fermé, ce sont presque des villages fantômes. A St Martin d’Ardèche, très belle vue sur le village d’Aiguèse perché sur la falaise. Nous étions seuls à pique niquer à Vallon Pont d’Arc sous l’arche !
 
L’après midi est consacré à la Grotte Chauvet du nom de son découvreur. C’est une grotte ornée paléolithique découverte en 1994 . Un véritable chef d’œuvre, une histoire vieille de 36.000 ans. La grotte Chauvet est une réplique de la grotte ornée  du Pont d’Arc. Le site comporte un millier de peintures et de gravures, dont 447 représentations d'animaux (peintures, gravures) montrant 14 espèces différentes.
Premier arrêt sur le premier belvédère (Ranc Pointu).
Les Gorges de l'Ardèche
Ancienne magnanerie située au pied de la Dent de Retz (726 m).
Notre chambre d'hôtes chez Bacchus, à Gras
De belles draperies !
L'Aven d'Orgnac
Le soir, rendez-vous à notre chambre d’hôtes située dans les champs de lavande à Gras, près de St Rémèze. Le lendemain, visite de l’Aven d’Orgnac et ses gigantesques salles souterraines ornées de stalagmites et stalagmites.
Pour en savoir plus, cliquez sur le diaporama ci-dessous :

mardi 8 septembre 2015

Escapades en Finistère et Morbihan

IMG_9699 (Copier)Chaque été, la Bretagne est au rendez-vous au mois d’Août. Cette année nous nous sommes beaucoup baladés le long des sentiers côtiers près de Concarneau ou Riec sur Belon.

Nous avons découvert également Roscoff, région du Léon située dans le Finistère Nord, avec ses maraichages, production agricole locale : artichauts, choux-fleurs, oignons roses de Roscoff (AOC), échalotes… mais c’est aussi le domaine des enclos paroissiaux.

Ancien havre de corsaires d'où partirent les” Johnnies” , ces hommes marchands d'oignons Roscovites  partaient chaque année en août, depuis le 19e siècle, de l'autre côté de la Manche, vendre leurs oignons. Roscoff, est une petite ville balnéaire connue pour sa thalasso, son centre de recherche et de traitement océanographique, son patrimoine architectural : de belles demeures solides et imposantes , bâties pour résister aux intempéries et aux envahisseurs (XVIe et XVIIe s), construites par de riches armateurs et négociants ayant pour vocation le commerce maritime. Elle est également connue pour ses 2 ports : l’un pour l’ile de Batz et l’autre plus important pour les  ferrys, desservis par Irish Ferries et Brittany Ferries, reliant les îles Britanniques ainsi que l'Espagne.

Plus modeste, la cabane des douaniers d'An Amied servait de relais  avec celle de Kerfissien et celle de Tevenn Braz.

IMG_9755 (Copier)

C'est un enclos remarquable du pays de Léon. La porte triomphale (1590) est très représentative de l'art de la Renaissance a deux façades semblables et trois arcades séparées par des colonnes cannelées à chapiteaux corinthiens

Ne pas manquer de voir l'église Notre-Dame de Croas-Batz et son enclos qui témoigne de l'art religieux breton : bateau sculpté sur la façade et de très belles sablières avec une coque de bateau renversé à l’intérieur.

IMG_9668 (Copier)


Nous avons beaucoup aimé les longues plages de sable fin jalonnées de vastes cordons dunaires, anses, abers, particulièrement la plage des Amiets et les dunes qui la bordent. Pratique du char à voile, paddle, kayak, kite-surf. …

IMG_9507 (Copier)

Quant aux enclos paroissiaux, nous n’avons pas manqué de visiter celui de Sizun,La Martyre,  La Roche Maurice et au retour Saint Thégonnec, l’un des plus grands enclos.Qu’est-ce qu’un enclos ? Une porte triomphale, une église, un ossuaire et un calvaire.

Nous sommes allés également à La Gacilly qui a un petit air de Pont-Aven pour cette ville du Morbihan où se trouve le siège social et ateliers de fabrication de la société Yves Rocher. Chaque année y a lieu un Festival Photo. Pays invité cette année : l'Italie et le thème : nourrir la planète. La particularité de ce festival : toutes les présentations sont en extérieur !

Pour en savoir plus, cliquez sur le diaporama ci-dessous :

samedi 22 août 2015

Le Marais Poitevin Juillet 2015

Le Marais Poitevin, situé entre Maillé et Niort, est également appelé  la Venise Verte. Pays des chemins d’eau et du silence vert, ces Marais Mouillés ont d' innombrables fossés et canaux.Le 29 Juillet, sur la route de la Bretagne, nous faisons une halte dans le Marais Poitevin à Coulon. Le Marais Poitevin, situé entre Maillé et Niort, est également appelé  la Venise Verte. Pays des chemins d’eau et du silence vert, ces Marais Mouillés ont d’ innombrables fossés et canaux. Etendu sur plus de 100.000 hectares, le Marais poitevin est composé de deux paysages très différents : le marais mouillé et le marais desséché. Deuxième plus grande zone humide de France après la Camargue. 8000 km de canaux, mais tous ne sont pas navigables, seulement 10 %.

Notre chambre d'hôtes,  la Rigole, une vraie"maraichine"  était située à CoIMG_9320 (Copier)ulon, au  bord de la Sèvre Niortaise.  Très agréable de se promener ou flâner dans ce marais. Sur les conseils de Sergine, la propriétaire, nous avons embarqué avec les bateliers "Cardinaud" pour une promenade en barque. La meilleure façon de découvrir le marais est de le parcourir en barque. Notre guide nous a fourni de nombreuses explications sur la vie maraichine. Les canaux sont bordés de frênes têtards, parfois doublés d’une rangée de peupliers, ces arbres forment un bocage d’eau à mailles serrées. Les peupliers, en deuxième rang, participaient à la dot lors du mariage de la fille. Les frênes têtards, étêtés tous les 9 ans, servaient de bois de feu et à maintenir la berge. De nombreux ragondins pullulent dans ce marais.

La meilleure façon de découvrir le marais est de le parcourir en barque.Aujourd’hui encore, des barques légères à fond plat sont lentement menées à la pigouille ou à la pelle. Elles demeurent le seul moyen pour découvrir de façon privilégiée cette belle  nature …

Le lendemain, nous en avons profité pour visiter l'église Saint-Nicolas de Maillezais, du  XIIIe  avec sa  belle  façade romane ornée d'un portail sculpté.

Puis direction Nieul sur l’Autise (recommandé par nos amis Soubrier) pour la visite de l’Abbaye Royale. Aliénor, qui serait née à Nieul en 1122, lui accorda le statut d'Abbaye Royale alors qu'elle était Reine de France.
En dépit des destructions liées aux guerres de Religion, l'abbaye est l'un des rares ensembles monastiques du Bas Poitou roman conservant abbatiale, cloître avec ses quatre galeries et bâtiments conventuels presque intacts.

Pour en savoir plus, cliquez sur le lien ci-dessous :

mardi 30 juin 2015

Colmars-les-Alpes, la sentinelle des Alpes, du 13 au 20 Juin 2015

Vue du lac dans la montée vers le col.Colmars est situé dans les Alpes de Haute Provence, entre le Col d’Allos et Saint André les Alpes dans la vallée du Haut-Verdon, où le célèbre torrent prend sa source sous le col de Sestrières !  C’est un village montagnard qui possède une citadelle fortifiée, avec ses deux forts du XVIIè siècle et ses remparts.

C’est une commune adhérente du Parc National du Mercantour. Nous y avons fait dEn mue et efflanqué à la sortie de l'hiver, ce vieux mâle reste placide à notre passage !e très belles randonnées et ballade en altitude avec lacs, cascades, forêts de mélèzes et alpages, crêtes, cabanes pastorales durant notre semaine.

En voici quelques unes :

- Lac d’Allos et le Col de l’Encombrette, ses névés, ses marmottes, ses bouquetins, (11,5 km, 600 m dénivelé positif),
- Lac de Lignin (19 km – 600 m de dénivelé positif),
- Les Alpages et le Col de Sestrière à 2400 m avec les sources du Verdon, (9,6 km – 400 dénivelé positif)
- La Croix du Puy à Villars-Colmars (10,6 km – 500 m de dénivelé positif),
- Le chalet d’alpage de Noncières à 2045m et sa belle forêt de mélèzes. (9,5 km)

La pensée des Alpes (Viola calcarata) occupe les pelouses fraîches Photos%2520581 Photos%2520639

Nous randonnions en étoile à partir de notre gite “Les Transhumances”, situé au-dessus du village chez Maïté et Jean-Paul Barbaroux, un vieux copain de Rambouillet. Un très beau gite aménagé dans l’ancienne ferme familiale, avec encore dans les près entourant la maison  un troupeau de béliers : des Mérinos d’Arles. Sur le retour, nous nous sommes arrêtés à Valensole, le village et ses lavandes. Superbe !

Pour en savoir plus, cliquez sur le diaporama ci-dessous.

jeudi 18 juin 2015

Portugal du 2 au 26 Mai 2015

Les cabanes d'estive sont progressivement abandonnées.La beauté naturelle du Portugal et la gentillesse des Portugais... sont les points marquants de notre voyage.
Du fait de la grandeur du Portugal et du temps imparti, nous avons fait les choix suivants : le Nord Portugal et le Parc de Peneda Geres, la Vallée du Douro et Porto, Lisbonne et le Sud du Portugal avec l’Alentejo.Les espigueros, que l'on trouve essentiellement dans le Minho, sont des greniers en granit dont la fonction est le séchage du maïs. Les pierres rondes sur les supports empêchent  les rongeurs d'y pénétrer.
- Nord Portugal et le Parc de Peneda Geres.
Le Parc National Peneda Gerês se trouve dans la région du Minho au Nord-Est du Portugal à environ 100 km de Porto, sur les districts de Viana do Castelo, Braga et Vila Real. Le Parc abrite une bonne centaine de villages en granit qui ont peu changé depuis la création du Portugal, au XIIe siècle car beaucoup demeurent encore à l’écart de la vie moderne. Les bovins, de race “Barrosa” sont encore parfois menés le long des rues pavées par des femmes vêtues de noir et les éleveurs Troupeaux de vaches en liberté ! Issues d'une race ancienne  "Barrosa", elles servaient aussi bien pour le trait, le lait et la viande. De petit format, elles étaient parfaitement adaptées à la région.laissent toujours leurs troupeaux en pâture pendant cinq mois. Dans les zones les plus isolées du parc, quelques meutes de loups s’y sont installées.
Nous étions basés à Soajo, un des plus beaux villages du parc avec les Espigueiros, des greniers en granit pour conserver les céréales (essentiellement du maïs), qui sont utilisés depuis 1782. Nous avons effectué de belles randonnées à Soajo, Sistelo (Porto Cova : la vallée glaciaire du Vez), malgré une météo maussade.
- La Vallée du Douro et Porto
IMG_6209Avec ses vallées encaissées, ses vignobles en terrasse, ses belles "quintas" (domaines viticoles), la vallée du Douro est l'une des plus anciennes régions vinicoles du monde. Elle s’étend le long de la haute vallée du fleuve Douro, classée au patrimoine mondial de l’UNESCO. Nous étions basés chez un viticulteur dans une quinta à St Martha de Penaguiao, au dessus du Douro et près de Peso da Regua. Belle excursion de Pinhao à Tua sur un rabelos, vieille barque qui transportait les tonneaux de vin depuis la haute vallée du Douro jusqu'aux chais du quartier de Vila Nova Gaia à Les rabelos transportaient les tonneaux de vin depuis la haute vallée du Douro jusqu'aux chais du quartier de Vila Nova Gaia.Porto. Très belle gare avec de superbes azulejos à Pinhao.
Traversée de la Sierra Montemuro vers Cinfaes puis nous avons emprunté les petites routes tortueuses de l’art roman au dessus du Douro par Resende  (production de cerises).
A Porto, notre chambre d’hôtes était situé dans un des quartiers populaire de Vila Nova Gaia. Belle gare (São Bento) également décorée d’azuléjos. Nous n’avons pas trop apprécié Porto car c’est une ville triste qui n’a pas encore été restaurée entièrement : grandeur et décadence.
- Lisbonne et le Sud Portugal
En ce dimanche, randonnée à Azenhas do Mar, sur la côte ouest de Lisbonne.Sur la route de Lisbonne, nous avons fait 2 arrêts pour visiter la libraire ancienne de l’université de Coimbra et le monastère de Santa Maria d'Alcobaça.
Lisbonne est située sur la rive droite de l'estuaire du Tage. Deux ponts relient la ville à la rive sud : le pont du 25 avril et le pont Vasco-de-Gama. La ville est perchée sur 7 collines qui dominent le Tage, qui prend sa source en Espagne, pour venir se jeter dans l’Atlantique. Les pentes des collines sont dotées de rues trop pentues pour permettre la circulation automobile. La conséquence de ce relief accidenté c’est que la ville compte un célèbre ascenseur, inauguré en 1902, ainsi que trois funiculaires. De petites criques parsèment la côte.Les vieux trams circulent toujours. Nous nous sommes beaucoup promenés dans la ville grâce aux conseils de notre ami Nicolas. Passage obligé au monument culte : la tour de Belèm et le monastère Jeronimos ; il faut apprécier le style très chargé manuélin. Nous avons laissé de côté les musées pour arpenter et quadriller les rues  de la ville : de très La gare de São Bento est un chef d’œuvre de l'art des Azulejos.beaux points de vue sur le Tage, de belles places (la place du Commerce pour profiter des couleurs; elle donne sur le Tage). A ne pas manquer le magnifique musée d’Azuléjos.
Merci également à Nicolas et Amel d’avoir pu rejoindre leur groupe de randonneurs dirigé par Linda. Très belle rando à Azenhas do Mar, sur la côte ouest de Lisbonne.
Nous avons prolongé notre séjour, non prévu au programme, sur la Côte Vicentine et le centre de l’Alentejo.Nous sommes allés jusqu’à Lagos avec ses falaises rougeâtres, où se nichent des grottes marines, contraste d'une façon spectaculaire avec le vert d'une eau limpide puis Ponta de Sagres qui se trouve sur la rive escarpée de la côte ouest de l'Algarve, à Impressionnantes falaises !quelques kilomètres du point situé le plus au sud-ouest de l’Europe, le cap de Saint-Vincent avec sa sa falaise de 80 m dominé par un phare. Nous avions trouvé une jolie location située à  Sao Teotonio. De très belles plages avec des criques plus accidentées qu’en Bretagne : Vila Nova de Milfontes, Porto Covo, très belle plage de Zambujeira do Mar, Porto das Barcas…d’une beauté sauvage mais aussi le règne des surfeurs.
L’Alentejo : ici le paysage est différent avec les plaines verdoyantes semées de collines et de champs. Le Arrivée sur la côte sud à Ponta da Piedade à Lagos.climat est rude, glacial l’hiver et torride l’été. L’Alentejo est faiblement peuplé car c’est une région de latifundia : immenses propriétés, des grandes fermes blanches blanchies à la chaux, gérées par des agriculteurs puissants. Les cultures sont différentes selon le terrain, on y croise champs de céréales, avec le chêne-liège, le chêne vert, les oliviers, les pruniers de Vendas Novas et d'Elvas, les moutons et les porcs noirs de Barrancos qui pâturent sur les mauvais sols sans oublier bien sur les vignes et son célèbre vignoble… des villages éclatants de blancheur, perchés sur des éperons rocheux et coiffés de châteaux (Moura, Serpa, Marvão, Castelo de Vide, ...).
Pour en savoir plus, cliquez sur les 2 diaporamas : Portugal Nord comprenant le Parc de Peneda Geres, la Vallée du Dourou et Porto et le second : Lisbonne et le Sud, Algarve, Alentejo.
                                       

mardi 7 avril 2015

Randonnée Cirque de Navacelles le 4 Avril 2015

Un site grandiose : la  Vis a creusé son lit dans le calcaire des causses (Blandas et Larzac), formant ainsi de vastes méandres. Au fil du temps, l'érosion de la roche a permis à la rivière de couper au plus court, et d'abandonner son ancien lit.

Ainsi est né le Cirque de Navacelles.Claire et Mikaël nous rejoignent pour le week-end de Pâques à Clapiers et nous décidons de randonner le samedi au Cirque de Navacelles.  Après bien des difficultés (route fermée suite aux inondations) pour atteindre le point de vue aménagé de Blandas où nous laissons notre voiture. Nous empruntons le sentier très pentu qui descend sur Navacelles avec de belles vues sur le village. Un site grandiose : la Vis a creusé son lit dans le calcaire des Causses formant ainsi un vaste méandre. Nous traversons le vieux pont pour accéder au village.  Des jardins, des vergers dans le village.Nous pique-niquons au bord de la rivière où les pêcheurs à la mouche taquinent la truite. Visite du vieux village.

A la sortie de Navacelles, nous suivons le sentier qui se dirige vers le Moulin de la Foux en longeant la Vis bien tumultueuse. Petit arrêt à la résurgence de la Foux.

L'implantation de moulins à la résurgence est très ancienne, antérieure à 1097. Les moulins furent rasés en 1629 sous l'ordre du duc de Rohan car ils servirent de refuge à Pierre de Montfaucon, baron de Vissec durant les troubles religieux. L'un des Petit arrêt café au Moulin de la Foux. La résurgence de la Vis, qui re-jaillit de sous terre, de manière spectaculaire, après avoir abandonné une partie de son lit
sur plusieurs kilomètres.moulins fut emporté par une inondation en 1741. Le marquis de Vissec, Michel de Montfaucon eut d'énormes difficultés à trouver des maçons qui acceptèrent les travaux de reconstruction du fait de la situation du lieu. L'activité cessa en 1907 lorsqu'une crue provoqua une destruction fatale. Les moulins restaurés en 2000 abritent une exposition permanente sur leur fonctionnement et sur la vie rurale et agricole du village de Vissec.
Retour sur le  Causse de Blandas avec toujours de belles vues sur le Cirque de Navacelles. Randonnée de 16,5 Km – carte (ne pas se fier au couleur sur la carte)

Pour en savoir plus cliquez sur le diaporama ci-après :

lundi 16 mars 2015

Randonnée à Montpeyroux ses oliviers centenaires, son castellas samedi 14 mars 2015

Impressionnant de part ses dimensions. Jolie randonnée d'environ 3 h sans le pique-nique, 10km, dénivelé de 350m. Explication rando GPS et carte  IGN 
Départ du parking du Castellas,au hameau du Barry. Nous avons emprunté tout d’abord les sentiers dans les vignes en partant vers le Mont Redon, avec vue sur Montpeyroux. Puis après voir galéré, nous finissons  par trouver le sentier à travers bois qui descend sur la rivière le Drac pour arriver à la station de pompage. Nous avons pique-niqué à l’abri d’une vieille oliveraie adossé à des murs de pierres sèches. Nous avons continué en traversant les terres du Mas des Quernes et le Domaine Aupilhac jusqu’au Barry puis  sommes montés vers l'enceinte fortifiéeDes oliviers dits millénaires sur la fiche mais nous pensons plutôt centenaires. du Castellas. Visite de ce beau château ruiné que nous avons ensuite contourné pour monter jusqu’au pic Canis : belle vue sur Arboras et les vignobles des Terrasses du Larzac (vin aujourd’hui réputé) et re-descente sur le hameau le Barry en le traversant. Tout le long de cette balade nous avons traversé des oliveraies avec des arbres de différents âges.
Il n'y a pas de balisage pour cette randonnée. Pour en savoir plus, cliquez sur le diaporama ci-après :

mercredi 11 mars 2015

Randonnée à Lincou dans l’Averyon le 28 Février 2015

Nous abandonnons le jardin du Mas des Avettes et sur les conseils d’Anne nous alloPhotos 061ns randonner au bord du Tarn à Lincou à 20 mn de la Selve.  Lincou est un petit village blotti (21 hab) dans la vallée du Tarn, entre Albi et Millau situé sur la commune de Réquista (6km).

Photos 032Ce petit hameau, avec son château, est situé sur un pic rocheux surplombant le Tarn, où l'église associée à un calvaire en font une particularité. Un vaste panorama s'offre à nous de toutes parts : les vallées et les eaux de la rivière. Avant de débuter la randonnée, nous avons déambulé dans Lincou, ses petites ruelles, ses calades et ses maisons ruinées. Puis, nous avons emprunté le petit sentier qui longe le Tarn sur environ 6 km a/r jusqu’au pont de Girbe.

Pour  en savoir plus, cliquez sur le diaporama ci-dessous.

lundi 23 février 2015

Randonnée à Lancyre (Valfaunes) dimanche 22 Février

Photos 068 [1024x768] Une balade de 6 Km dans les vignes pour une remise en jambe pour JP. Départ du village de Lancyre où nous avons suivi la trace GPS (lien de la carte IGN). Nous avons emprunté les chemins de vignes, des sentiers sans dénivelé et sans cailloux. Nous sommes passés à Lascours puis au hameau de Laudou. Nous avons pique niqué près du ravin où coule le Rieutort. Il n’était pas en crue et nous avons pu admirer ses magnifiques marmites. Nous avons fait une halte à la belle chapelle romane de Notre Dame d’Aleyrac. Les amandiers étaient en fleurs.

Pour en savoir plus, cliquez sur le diaporama ci-dessous.

Bretagne Janvier 2015

Photos 065 [1024x768]  Le soleil n’était pas au rendez-vous…. Beaucoup de pluie, de tempêtes mais de jolis couleurs de ciels d’orage. Nous avons effectué principalement des balades à l’Ile Tudy pour l’observation des limicoles, bernaches, tournepierres….  Une petite randonnée autour de l’Ile Tudy avec ses bassins de palourdes et quelques sentiers côtiers près de Concarneau, Pouldohan.

J’en ai profité pour essayer mon filtre gris mais ce n’est pas évident….  Pour en savoir plus, cliquez sur le diaporama ci-dessous.

 

Stat