dimanche 29 novembre 2015

Ile de Ré Novembre 2015

On assiste depuis quelques années à une reprise de l'activité salicicole sur l'île.Encore à la découverte d’une île hors saison. Mais nous avons été déçus par Ré la Blanche !
Faisant partie de l'archipel charentais, sa superficie est d’environ 85 km2, ce qui en fait la quatrième île de la France métropolitaine, loin derrière la Corse (8 680 km2), et proche de l'île d'Oléron (174 km2) et de Belle-Ile (85,63 km2).  Elle s'étire sur une longueur d’environ 26 km et sa largeur varie de 70 m à 5 km. Elle présente un développement total de côtes de presque 100 km, dont la moitié sont constituées de plages, surtout la côte sud-ouest. L’île possède un isthme : Le Martray. Son relief est plat dans l'ensemble.
Notre location était située à Ars en Ré, constitué à 80 % de résidences secondaires pour ainsi dire toutes fermées comme les 3Toutes les ruelles se ressemblent !/4 des commerces. Les deux plus grandes communes sont Saint Martin en Ré et La Flotte. Mais là aussi, ces villages sont morts hors-saisons et les maisons présentent leurs volets clos.
L’Île de Ré profite d’un climat assez doux grâce à sa situation géographique et au courant marin chaud du Gulf Stream. L’île est très.ensoleillée, (avec 2 300 heures par an, elle se place après le Sud-est de la France et la Corse).C'est au nord de l'île qu'on trouve la Réserve naturelle nationale de Lilleau des Niges  (Réserve du Fier). Des dizaines de milliers d’oiseaux migrateurs y transitent  (bernaches cravants, barges et canards en hiver, gorge-bleues et sternes pierregarins au printemps) mais aussi tadornes, aigrettes…
Les ressources économiques de l'île sont essentiellement touristiques, maritimes (ostréiculture et plaisance) et agricoles (vignes – vin de pays charentais, pineau et cognac - cultures maraichères : pommes de terre, asperges,). Dans la partie ouest de l'île, entre Loix, Ars, Saint-P1210440Clément-des-Baleines et Les Portes-en-Ré, on découvre 1500 hectares de marais et marais salants, terres d'accueil de milliers d'oiseaux migrateurs et terres de culture pour les sauniers qui récoltent le sel sur 350 hectares de saliculture.
L'utilisation de la bicyclette y est fortement privilégiée : 100 kilomètres de pistes cyclables sillonnent l'île entre pinèdes, vignes, marais salants ou réserves naturelles. C’est ce que nous avons fait. Nous avons loué un cycle, après bien des difficultés pour trouver un loueur (tous fermés), nous avons fini par en trouver un aux Portes en Ré sur les conseil d’un cafetier….Une belle balade à vélo au Phare des Baleines, Les Portes en Ré et Ars en Ré.  Avons fait également une belle randonnée sur Ars en Ré dans les marais salants et la réserve du Fier où nous avons pu observer une quantité d’oiseaux migrateurs. Nous avons également arpenté St Martin en Ré et sa citadelle (Vauban) ainsi que la Flotte avec ses halles couvertes, sans oublier la belle abbaye cistertienne des Châteliers, en ruines mais d’une grande beauté.Ars-en-Ré est un port de plaisance de premier ordre ...
Aujourd'hui, très touristique, l'île de Ré est devenue un lieu de villégiature, de nombreuses communes possèdent plus de résidents secondaires que de résidents permanents. Le mètre carré de terrain s'y négocie jusqu’à 500 € voire beaucoup plus ; cette hausse des prix a fait inscrire à l'impôt sur la fortune des personnes qui avaient hérité d'une maison avec un morceau de terrain. Les impôts qui en résultent à chaque succession obligent les héritiers à vendre et on assiste à un renouvellement de la population où les autochtones sont de moins en moins nombreux. Les Rhéthais avec qui nous avons discuté étaient tous en location et ne pouvaient pas devenir propriétaires.
Pour en savoir plus, cliquez sur le diaporama ci-après :

jeudi 5 novembre 2015

Eric La Vall dans le Vall de Boi - Pyrénées Catalanes (Espagne) Octobre 2015

L'Estany Gemena de Baix à 2200 m.Une belle semaine (du 26/09 au 03/10)  de randonnée dans le Vall de Boi avec nos amis Soubrier  : magnifique vallée pyrénéenne de l'ouest de la Catalogne. Nous  séjournions à Eric La Vall,  joli village où est situé le centre roman de la Vallée de Boi. Toutes ces églises romanes sont classées au patrimoine de l'Unesco. Cette vallée se distingue par sa concentration d'églises romanes construites par les comtes du Pallars et de la Ribagorça. Les fresques originales de toutes les églises ont été déposées au début du siècle dernier et sont visibles au musée d' Art Roman de Barcelone. L'étroite Vall de Boí est entourée de montagnes abruptes. Chacun des villages de la vallée, environné de champs clôturés, abrite une église romane. Il y a également de vastes pâturages saisonniers en altitude. Nous avons randonné dans le parc national d'Aigüestortes i Estany de Sant Maurici qui s'étend sur 40 852 ha. Un vrai régal : plus de 200 lacs ou « estanys », ses impressionnants rochers escarpés de 'Els Encantats' et ses méandres caractéristiques de haute montagne (les aigüestortes). La valeur biologique du parc est tout aussi extraordinaire, ce qui en fait un vrai paradis pour les amoureux de la nature :  lacs, torrents, cascades, tourbières, endroits rocailleux, pics sauvages et forêts touffues de pins noirs, sapins, pins sylvestres, bouleaux et hêtres, tels sont les biotopes d'une multitude de plantes et animaux d'origine alpine ou boréale.
L'église d' Erill la Vall : retour pour déjeuner
Eglise Sant Eulalia d'Eric La Vall
... de couleur sombre due à sa profondeur.
Estany (lac) Negre
Refait à neuf par les bons soins de la banque Banesto !
Ermitage de St Quirc de Durro
J’énumérerai rapidement les randonnées que nous avons effectuées durant notre séjour :
- En boucle vers Barruera en longeant la Noguera de Tor. C'était le jour de fêtes à Barruera : : marché et concours de chiens de berger, mais aussi jour d'élection. Visite de son église romane et un  premier dénivelé pour rejoindre Durro en suivant le Barranc de Durro. Pique nique  à l’ermitage de Saint Quirc de Douro, (chapelle romane) perché sur son promontoire à 1500 m d'altitude ! et retour par Le GR 11qui nous conduit à P1290572Boï et à son église Sant Joan avec un clocher roman (17,5 Km)
- Estany (lac) LLong et Redo dans la Réserve d’Aiguestortes (cours tortueux). Nous montons en 4x4 avec la navette du parc qui nous dépose à l'Estany de Llebreta. Longue montée dans la vallée d'Aigüestortes où il a gelé cette nuit. Nous cheminons  le long du Riu Sant Nicolau. Nos franchissons de nombreux ponts et arrivons au Lac Llong. Sur ce parcours, on peut admirer les magnifiques méandres d'Aigüestortes. Mais il nous reste encore à parcourir quelques kilomètres pour arriver au Lac Redo situé à 2340m. Retour par le même sentier pour rejoindre notre parking où nous attend la navette (14 Km).
-Estany et barrage de Cavallers – Estany Negre (9 km, montée difficile.
Départ du barrage de Cavallers avec un cheminement rocailleux dans un environnement très minéral. Arrivée à l’Estany Negre (2200m) ... de couleur sombre due à sa profondeur où nous pique-niquons.
Estany Gemena à 2200 m : départ de Caldes de Boi. Et c'est parti pour 7 km mais avec Minéral mais très beau !un dénivelé de 700 m et de bonnes pentes dans un sentier chaotique à cause de blocs ! Paysage très minéral, mais magnifique lac d'altitude.
- Randonnée ou cueillette de champignons, le matin ? Au départ prévu " el camino del agua" à Caldes de Boï - Erill la Vall mais un problème d'itinéraire ! puis l'après-midi, remontée le long de la rivière Sant Nicolau vers l'Estany de Llebreta. (17,5 km dans la journée).

Visite des églises romanes de Sant Joan de Boi, Sant Climent de Tall, Sant Maria de Taull,  Sant Feliu de Barruera, la Nativitat del Durro,  la petite chapelle de Sant Quirc de Durro, (extérieur), Colls et Cardet (extérieur) et bien sûr le Centre Romanic d'Eric La Vall avec sa belle église Santa Eulàlia, où nous trouverons l’un des plus beaux clochers de la Vall de Boí.
Pour en savoir plus, cliquez sur le diaporama ci-dessous.


Stat