lundi 19 décembre 2016

Randonnée Fondespierre dimanche 18 Décembre 2016


Domaine de Fondespierre

 Difficulté : Facile / Temps : 2h00 / Distance : 6 km / Dénivelée : 35 m
Situation : Départ du domaine de Fondespierre (parking du tennis), à 2 km après le village de Castries.  Lien de la carte IGN
Parcours : Boucle facile entre pinède, vignes, garrigue, conduisant au pied de l'aqueduc de Castries.

C’est par une après-midi d'hiver, douce et ensoleillée que nous décidons de recommencer à randonner. Nous choisissons une randonnée facile, courte, à faible dénivelée et pas très loin de chez nous qui nous conduit à l'aqueduc de Castries. Nous partons du domaine de Fondespierre (domaine départemental), un ancien mas de l'époque gallo-romaine.
La balade commence par un chemin de terre qui longe les champs d’oliviers. Puis le sentier e siècle par Pierre-Paul Riquet, l’architecte du canal du Midi. Il transportait l’eau
bifurque sur la gauche et emprunte une large allée de platanes bordée de vignes. Il existe plusieurs chemins qui se croisent tout au long de la balade, il est donc facile de réaliser des variantes, au gré de ses envies. Nous croisons l'aqueduc dans une allée transversale, de simples dalles de pierre sont posées à plat. On dirait des sarcophages. A cet endroit, l’aqueduc est enterré au ras du sol. Puis, le chemin s’enfonce dans le bois de La Coste avant d’atteindre les pieds de l'aqueduc aérien à cet endroit où de grandes arches se succèdent à travers les arbres. Cet aqueduc fut construit au 17
depuis la source de Fontgrand jusqu’aux jardins du château de Castries. Il s’agit du plus grand ouvrage hydraulique réalisé en France pour le compte d’un particulier. Les grandes arcades en pierre locale de Castries atteignent par endroit 20 m de hauteur.
Pour en savoir, cliquez sur le lien de l'album google+ :


lundi 5 décembre 2016

Ile d'Oléron

Retour au port près de la Pointe du Doux
Une nouvelle escapade en Novembre, (du 16 au 20/11) : arrêt à l'Ile d'Oléron avant de gagner la Bretagne. La plus grande île française après la Corse, avec 30 km de long sur 8 km de large, elle a une superficie de 174 km2 et plus de 21 000 habitants permanents.  Depuis 1966, elle est reliée au continent par un pont routier, long de 2,8 km, 2ème plus long pont de France après celui de l'île de Ré.
Célébrée par Pierre Loti, elle est surnommée « Oléron la lumineuse » en raison de son fort taux d’ensoleillement tout au long de l'année.

Phare de Chassiron
Nous étions basés à la Côtinière, le premier port de pêche de la Charente Maritime et dans le TOP pour la France. Il est spécialisé dans le céteau, un poisson saisonnier ; près d’une centaine de  
chalutiers y rentre chaque jour pour les criées de h et 16 h.

L'île est parsemée de nombreux villages : St Denis d'Oléron (la "capitale"), St Georges, Château d'Oléron, St Trojan (le village aux mimosas).....
La petite route côtière, signalée "Route des Huîtres" à partir du Château d'Oléron, serpente entre les chenaux, les cabanes ostréicoles, les claires. La côte, dans sa partie sud, est vraiment le domaine des ostréiculteurs.

Citadelle de Château d'Oléron
A travers la variété des paysages et le pittoresque des villages aux maisons basses, on se rend compte que l'île d'Oléron vit de la mer mais aussi de la terre.

En particulier, la viticulture est importante pour l'économie locale. Autrefois, le vin était largement destiné à la distillation pour la production d'eau de vie pour l'élaboration du cognac et du pineau .Le marché du cognac devenu moins porteur, les vignerons se sont  tournés vers la production de pineau et de vins de pays. Le cépage principal est l'ugni blanc pour le vin de distillation, mais maintenant les viticulteurs plantent des cépages sauvignon, colombard, cabernet, merlot. Un vin blanc sec accompagne parfaitement huîtres et poissons.

Nous avons parcouru l'île de bout en bout avec de nombreuses observations d'oiseaux : limicoles : bécasseaux variables, chevaliers gambettes, pluviers argentés, et bernaches cravants,.... et surtout 2 faucons pèlerins.


Cabanes ostréicoles à Fort Royer
Nous avons également réalisé quelques jolies balades telles que le phare de Chassiron et ses falaises, les marais salants de Port Salines, la citadelle du Château d'Oléron et les nombreuses claires : les bassins d'affinage pour les huîtres.

Nous n'avons pas manqué la petite randonnée de Fort-Boyard à Fort Royer. Le site de Fort-Royer est un traditionnel village centenaire, situé dans une réserve naturelle, composé de cabanes ostréicoles en bois disséminées au milieu des claires et des chenaux où se mélangent vasières, dunes, parcs à huîtres.A l'heure actuelle ses cabanes sont transformées en bar, restaurant, galeries d'artistes, artisanat....
Mais ce que nous avons aimé d'Oléron, c'est aussi son côté sauvage et nature : ses forêts, ses longues plages de sable fin, ses marais …

Pour en savoir plus, cliquez sur le lien de l'album google+ ci-après :







Stat